• sustainable100% durable (ESG)
  • stock-controls100% d'actions possible
  • fees100% de transparence en matière de frais
  • secure100% sécurisé par une banque privée suisse
  • Blog

    • La connaissance, c’est partager le savoir.

    Frais de pension – faibles mais élevés

    En période de taux d'intérêt négatifs, toute personne ayant consulté sa banque habituelle pour une solution 3a entendra certainement dire qu'un investissement dans des fonds d'actions est la solution idéale. Cela présente des avantages évidents pour les banques: Les banques suisses doivent verser chaque année des intérêts négatifs à la BNS pour l'argent de leur compte d'épargne, tandis que les fonds de placement permettent à la banque de gagner de l'argent sur les frais de gestion, les frais de courtage et les frais de dépôt. 

    Il est certainement vrai que pour améliorer le rendement de 0,15 à 0,30% sur les comptes 3a traditionnels, il est bon de s'appuyer sur des actions solides. Cependant, les frais de gestion des actifs des fonds d'investissement, qui sont souvent négligés dans la sélection des prestataires, ont une influence énorme sur la somme d'argent qui est versée à la pension. Par exemple, le fonds de placement «UBS Vitainvest 100 World», qui est investi en actions suisses et étrangères, a des frais de fonctionnement de 1,65% par an. 

    Les produits numériques constituent une alternative, qui permet d'éviter des frais de consultation onéreux. Dans ce cas, les coûts sont souvent moins élevés et ils sont encore plus transparents. Par exemple, les frais totaux pour les solutions Descartes ne sont que de 0,85 à 1% par an. En savoir plus sur nos offres pour le libre passage et le pilier 3a.


    Mais les frais font-ils la moindre différence?

    Absolument! Les coûts de la gestion des actifs font une grande différence et même de petites différences ont un impact énorme sur les rendements au fil des ans:

    couts-de-gestion-des-actifs

     

    Un exemple de calcul: comparaison des coûts de gestion des actifs

    Supposons, comme le montre le graphique précédent, un montant de départ de 100'000 francs suisses, un rendement annuel des actions de 6% et 30 ans avant la retraite. Avec le «UBS Vitainvest 100 World», dont les frais annuels s'élèvent à 1,65%, les avoirs épargnés lors de la retraite s'élèvent à 477'569 francs suisses, tandis qu'avec Descartes Prévoyance, vous pouvez vous attendre à 574'349 francs suisses avec des frais de gestion de patrimoine de 1% par an.

    Vous pouvez donc constater qu'un investissement en actions est extrêmement intéressant, mais aussi que la petite différence de frais de gestion des actifs dans notre scénario fait déjà une différence de plus de 90'000 francs suisses à la retraite.

    Vous pouvez tester d'autres scénarios pour votre 2e pilier ou pilier 3a avec Descartes Prévoyance sur notre site web avec le calculateur de pension.

    Catégories:
    Retour à vue d'ensemble

    Articles associés