• sustainable100% durable (ESG)
  • stock-controls100% d'actions possible
  • fees100% de transparence en matière de frais
  • secure100% sécurisé par une banque privée suisse
  • Rapport mensuel décembre 2020

    L'ambiance est étonnamment positive

    Pendant le mois sous revue, l’indice de référence américain Dow Jones a dépassé la barre des 30 000 points pour la première fois de son histoire longue de bientôt 125 ans. L’indice Stoxx Europe 600 s’est lui aussi inscrit en forte hausse et a gagné près de 15%. Ce sont surtout des secteurs cycliques, comme celui de la finance et de l’automobile, qui sont à l’origine de ce rebond boursier en Europe. Ce climat positif surprend dans la mesure où la pandémie du coronavirus est encore bien loin d’être maîtrisée. Quelle sera l’évolution future?

    Compte tenu du fait que des vaccins seront bientôt disponibles, il faut s’attendre à ce que les investisseurs reprennent confiance dans l’évolution de l’économie et à ce qu’ils augmentent leur quote-part d’actions en conséquence.

    Mais les taux d’intérêt seront maintenus à un bas niveau dans un avenir prévisible. La chasse au rendement des investisseurs continuera à susciter une forte demande pour les obligations d’entreprise, ce qui devrait continuer à réduire les primes de risque.

    Nous nous attendons à ce que le billet vert ne gagne guère de terrain par rapport aux principales monnaies de négoce. A elle seule, la décision de la Fed d’étendre son programme d’assouplissement quantitatif est déjà un argument en faveur de ces attentes. Ainsi, les rendements des bons du Trésor américain devraient se maintenir à un bas niveau – de telle sorte que l’augmentation des taux d’intérêt, qui entraînerait une hausse du dollar, sera reportée à beaucoup plus tard.

    Il y a lieu de présumer que l’or restera sous pression. Deux raisons peuvent expliquer cette tendance: les nouvelles optimistes sur des vaccins contre le Covid-19, et les bons chiffres conjoncturels en provenance des Etats-Unis. L’inondation de liquidités décidée par la Fed, en revanche, plaide plutôt en faveur du métal jaune, surtout si l’on songe qu’au cours de cette année, on a imprimé près de 20% de la totalité des dollars US qui se trouvent actuellement en circulation.

    Le cours du pétrole profite de l’espoir de pouvoir bientôt disposer de vaccins contre le coronavirus, ce qui permettra sans doute de surmonter définitivement le choc économique dû à la crise. Les marchés boursiers s’attendent également à ce que les pays membres de l’OPEP décident, lors de leur prochaine réunion, d’une nouvelle prolongation des réductions des volumes de production.

    Une évaluation par Adriano Lucatelli, expert financier reconnu et co-fondateur et CEO de Descartes Finance et Descartes Prévoyance.

    Clause d’exclusion de responsabilité: Les prévisions faites et les déclarations relatives aux marchés financiers reflètent l’opinion personnelle d’Adriano Lucatelli au moment de la publication et peuvent changer à tout moment. Les références à certains titres, catégories d’actifs ou marchés financiers n’ont qu’une finalité purement illustrative et ne sauraient être comprises comme des conseils ou des recommandations s’agissant de l’achat ou de la vente de titres.

    Catégories:
    Retour à vue d'ensemble

    Articles associés